Mettre les voiles.

Ca y est, j’ai sauté le pas pendant les vacances de la Toussaint. Mais qu’ai-je fait ?

Je me suis acheté ma première voiture. Me voici donc motorisée, totalement indépendante, ENFIN !

Je suis donc maintenant l’heureuse propriétaire d’une Twingo II phase 2 de 2009. Verte. Verte arlequin, un petit bonbon pastel quoi. Elle n’avait que 55 000 km au compteur. C’était la voiture de madame qui s’en servait juste pour faire 900 m jusqu’à son travail. Monsieur a une formation de mécanicien et son fils est carrossier. Ma voiture est donc comme neuve, pas une seule rayure, pneus neufs, embrayage neuf, vidange faite. Ils m’ont même laissé de l’huile, une boite d’ampoules, le triangle et le gilet jaune !

Que de bonheur pour moi.

Bon, je vais vous raconter comment je l’ai trouvé, parce que ça vaut le détour.

Avec ma maman et mes petits frères, nous avons passé un après-midi complet à passer de concessionnaire en concessionnaire. Mon frère, celui de 19 ans (l’autre n’a que 7 ans), cherchant aussi pour lui-même. Malheureusement, rien ou presque ne correspondait à notre budget. Aussi, nous ont-ils conseillé certains petits garagistes avec qui ils travaillent quotidiennement.
Et nous voilà repartie à la recherche d’un de ces garagistes. Nous arrivons sur un terrain rempli de voitures en mauvais état, pas très clean. Le « garagiste » (il s’agissait surtout d’un particulier qui aimait la mécanique et achetait de vieilles voitures en lot pour les revendre ensuite), flairant la bonne affaire, s’approche pour nous convaincre. Il propose de nous faire un prix si nous prenons deux de ses voitures. Mon frère a repéré une Ford Ka et moi, une C1. Cette dernière a l’air clean exceptée de multiples tâches de rouilles et de peinture écaillée… Nous repartons en nous laissant le temps de la réflexion.

Sur la route du retour, nous passons devant le garage où mes parents font toujours faire leurs réparations. Le patron est très gentil. Il ne lui reste malheureusement qu’une Twingo hors budget. Il nous revient tout de fois du risque d’acheter à ces revendeurs, pour lui c’est soit tout bon, soit tout mauvais. Il nous conseille de trouver plutôt un particulier, revendant sa voiture.

Nous rentrons et écumons un site de vente entre particulier bien connu. Je note plusieurs voitures et numéro de propriétaire.

J’appelle le lendemain, deux me répondent seulement. Un monsieur est d’accord pour me montrer la voiture dans l’après-midi même. J’attends mon oncle, le temps passe, il est toujours en retard. Sans nouvelles, je décide de monter en voiture et d’y aller avec ma maman. On arrive et il se trouve qu’elle connait le couple qui vend. Des collègues de boulot. Impossible pour eux de nous arnaquer et inversement aussi. C’est rassurant. Il m’expose le véhicule, me laisse le regarder avec lui et me fait même faire un tour. Elle est parfaite, je suis amoureuse.

Le lendemain matin, je suis chez mon banquier pour la faire assurer et je repars de chez le vendeur avec la voiture quelques heures plus tard.

Et voilà comment, en trois jours seulement, j’ai eu un coup de foudre avec ma voiture.

Nous avons fait 3h de route ensemble, pour retourner à Dijon à la fin des vacances et ça s’est plutôt bien passé. Les côtes dans le Morvan sont difficiles mais je suis fière d’elle lorsqu’on arrive en haut.

Banalement Votre.

Publicités

2 réflexions sur “Mettre les voiles.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s